Déployer la main : un voyage à travers l’artisanat d’art actuel

Milieu, temps et corps : trois itinéraires à travers l’univers de l’artisanat d’art contemporain de la Catalogne et de l’Occitanie

« Déployer la main » décrit le geste initiatique d’une intelligence qui nous caractérise en tant qu’être humain : la relation entre la main et la pensée.

L’artisanat, relégué par notre culture occidentale qui a privilégié les récits de la transcendance de l’art et de l’esthétique du design, s’érige aujourd’hui en force pour construire un langage de création contemporaine depuis son univers intime et quotidien.

Déployer la main : un voyage à travers l’artisanat d’art actuel

Milieu, temps et corps : trois itinéraires à travers l’univers de l’artisanat d’art contemporain de la Catalogne et de l’Occitanie

« Déployer la main » décrit le geste initiatique d’une intelligence qui nous caractérise en tant qu’être humain : la relation entre la main et la pensée.

L’artisanat, relégué par notre culture occidentale qui a privilégié les récits de la transcendance de l’art et de l’esthétique du design, s’érige aujourd’hui en force pour construire un langage de création contemporaine depuis son univers intime et quotidien.

Milieu:
construire son monde

Milieu

"L’empreinte du travail de la main reflète la présence de l’homme"

Maria Montessori

Les hommes et les femmes deviennent constructeurs de leur propre monde à travers la fabrication d’objets. Mis à l’écart par la modernité et la production industrielle, nous voyons resurgir l’importance du savoir-faire traditionnel, des matériaux naturels et du lien avec le territoire, et nous revendiquons une nouvelle relation à l’environnement.

Mònica et la quotidienneté du « faire »

Milieu

Description

Conformément à la tradition artisanale domestique, où la confection de pièces était combinée à d’autres tâches quotidiennes, Mònica Guilera travaille et habite dans sa maison-atelier de Vilanova i la Geltrú. Mêlant sa vie à son travail, elle utilise des fibres végétales pour construire des paniers et d’autres objets ainsi que son propre monde à travers son « faire ». Elle allie les techniques traditionnelles de la vannerie catalane à d’autres types de vannerie comme celle de la pêche, qu’elle réinvente et auxquelles elle insuffle une nouvelle vie à travers la création d’objets actuels.
Elle a choisi d’être vannière pour se sentir un peu plus libre et revendique l’héritage historique de la vannerie et sa présence actuelle en vue de rassembler à nouveau le métier, le « faire » et l’objet quotidien en quête d’un monde de proximité.

Crédits

Mònica Guilera Subirana

Lina et le tissage des montagnes

Milieu

Description

Installée au cœur des montagnes des Pyrénées de Lleida, Lina incarne une double tradition : celle du métier à tisser typique du milieu domestique et rural profondément ancré dans les mœurs des Pyrénées, et celle de la tricoteuse présente dans le secteur textile industriel de Terrassa qu’elle utilisait avec sa famille.

Lina fait des teintures et des impressions végétales (éco-print) à l’aide de plantes qu’elle cueille dans son entourage et utilise des laines issues de petites entreprises qui mettent en valeur les ressources locales.

À travers la collecte qu’elle effectue dans la nature et le travail à l’atelier, la vie quotidienne de Lina devient un acte du soin : ses pièces protègent du froid et prennent soin de l’environnement où elle habite.

Crédits

Lina Ratia

Olivia, Sarah et le cycle de la laine

Milieu

Description

Revenir à la matière vivante et à son essence, liée aux saisons et aux cycles de la nature. L’initiative à laquelle participent Olivia et Sarah favorise la récupération de la laine dans la région de l’Ariège ; une matière pratiquement tombée en désuétude au sein des mécanismes de la production industrielle.

Au rythme des saisons, le projet renoue avec les cycles et pratiques traditionnels : l’obtention de la laine lors de la tonte, les longs processus de transformation et la création de pièces selon des techniques et gestes traditionnels qui conservent la présence du travail à la main. Un projet ancré dans le territoire qui contribue à la croissance d’une structure d’artisans qui génèrent de nouveaux réseaux locaux matériels et sociaux.

Crédits

Laines Paysannes

Le fil du temps

Temps

"Le temps qu'implique l'élaboration artisanale est la poésie métrique de l'objet"

Richard Sennett

La production artisanale assure une certaine continuité entre l’héritage du passé et les nouveaux gestes qui produiront les objets de l’avenir. Au cours de ce « faire » entrent en jeu le rythme du corps, la présence de l’humain et un nouveau rapport avec la machine.

Stéphanie et l'héritage Martres-Tolosane

Temps

Description

Formée au cœur par la tradition de la faïence à Martres-Tolosane, Stéphanie cherche sa voie à partir de l’héritage qu’elle a reçu. Les ateliers de Martres-Tolosane conservent les motifs traditionnels de fleurs et d’oiseaux aux décorations extrêmement délicates faites à la main qui perdurent depuis le XVIIIe siècle.

Dans son atelier, Stéphanie maitrise les techniques et les couleurs qui lui permettent de créer de nouveaux motifs. Ses touches de pinceau transforment cet univers traditionnel mêlant héritage du passé et inspiration contemporaine à la recherche d’un nouveau langage de communication.

Crédits

Stéphanie Joffre

Zoe et le temps maîtrisé

Temps

Description

Zoe nous invite dans l’univers de son atelier de Foix, où la lenteur et le rythme constant marquent son travail créatif. À travers le mouvement de spirale appliqué pour créer ses bijoux et le rythme de son métier à tisser, elle confectionne son œuvre à partir de la répétition de gestes, à l’instar d’un acte de méditation.

Contrastant avec la rapidité de la production industrielle, le temps artisanal nous permet de prendre conscience de la durée de l’acte et des moments nécessaires à la production : faire grandir une plante pour obtenir la matière première, la cueillir, la préparer, la filer.

Le temps artisanal se dilate au sein d’une société de l’immédiat.

Crédits

Zoë Montagu

Mar, David et les gestes de l'avenir

Temps

Description

L’avènement des nouvelles technologies pose des questions incertaines au monde de l’artisanat : quelle sera la relation entre la machine et des mains habituées à palper la matière ? Comment s’approprier de ce que l’on fait à travers la distance des nouvelles technologies ? Comment conserver les gestes appris de génération en génération ? …

Pour Mar, l’impression 3D ouvre de nouvelles formes de création et d’expérimentation en remplacement des processus répétitifs qui n’apportent aucune valeur ajoutée au travail artisanal. Face à la peur et à l’incertitude, David affirme que les machines deviennent des assistants et que l’artisanat authentique ne court aucun risque : la vie et l’âme de la pièce ne peuvent s’obtenir que par le geste de l’artisan ou de l’artisane.

Crédits

Ceramistes de La Bisbal
David Rosell Perez
Mar Marcelino

Tête, cœur et main

Corps

"L'art est beau quand la main, la tête et le cœur travaillent ensemble"

John Ruskin

La pratique artisanale requiert l’implication de tout le corps de l’artisan ou de l’artisane : la tête pour planifier la pièce, le cœur pour découvrir de nouvelles formes, et la main pour exécuter les gestes et les techniques ancestrales.

Xavier et l’art d’expérimenter

Corps

Description

Le travail de Xavier nous invite à réfléchir sur l’expérience de l’acte et l’avenir de l’apprentissage par rapport à l’œuvre. Dans son atelier, avec son équipe, il mène plusieurs processus de recherche à partir des techniques et matériaux très variés.

Xavier parle de la tension entre le confort des gestes appris, la maîtrise des outils et les possibilités du matériau d’une part, et l’inconfort nécessaire au travail pour ouvrir de nouvelles voies de recherche, d’autre part.

Crédits

Xavier Mañosa

Xavier et la main qui projette

Corps

Description

Pour Xavier, l’œuvre est planifiée avec la main et l’acte de prototyper s’effectue à travers le modèle et le dessin. À l’aide d’un crayon, il dessine différentes versions d’une pièce jusqu’à ce qu’il obtienne le résultat désiré.

Il revendique la synergie entre la maîtrise de la technique et le savoir de la main pour planifier une œuvre. Mas collectionne des planches de bois qui attendent patiemment leur projet. Ce qui pourrait être un simple objet froid de design est complété par le cœur pour devenir une œuvre créative artisanale fondée sur le trio tête-cœur-main.

Crédits

Xavier Mas

Sylvie et le regard tactile

Corps

Description

Au cœur des Hautes Pyrénées, Sylvie mène ses recherches sur les récipients traditionnels en céramique en se penchant sur les limites entre l’objet quotidien et l’objet artistique. Son geste donne forme à la pensée, mais va aussi au-delà pour ouvrir de nouvelles voies.

Sa main vive et le ressentir au toucher sont l’expression et la manifestation de sa pensée. Pour elle, la création implique tout le corps et, à travers chacune des empreintes qu’elle applique à ses pièces,  l’acte créatif confère une présence à son œuvre : sa propre présence.

Crédits

Sylvie Enjalbert

COORDINATEUR :

PARTENAIRES :